Le marché de connaissances

Qu'est-ce que c'est ?

"Situation coopérative où des offreurs transmettent des savoirs à des receveurs. Le postulat de départ est que chacun possède et est capable de mettre à disposition des savoirs qui peuvent intéresser d’autres personnes. La réciprocité oblige les offreurs à devenir receveurs et inversement"

S. Connac, 2017, La coopération entre élèves, Futuroscope : éditions Canopé

Exemples de fonctionnement
  1. Chez Cédric
  2. Angélique
  3. Allons plus loin
  4. SiteS

Quelques jours avant le conseil, je glisse une proposition dans la boite idoine. « Je propose d’organiser un marché de connaissances avant les vacances de Noël. »

Le jour du Conseil, vient mon tour de lire ma proposition. Toujours un peu fébrile, de peur que cette proposition ne soit pas retenue, j’explique ce dont il s’agit. Tout le monde sait quelque chose et peut l’expliquer aux autres. Je donne quelques exemples s’appuyant sur notre vie de classe. Celui qui est reconnu pour ses dessins pourrait apprendre aux autres comment faire, tel autre élève qui est reconnu pour ses qualités de gymnaste pourrait apprendre à faire une figure etc. Ma proposition n’a jamais été rejetée. Au fil des années, les élèves qui poursuivent leur scolarité dans ma classe sont également d’un soutien important dans l’acceptation.

A l’issue de la discussion, nous fixons une date pour le marché et j’en deviens le responsable. J’explique que je distribuerai des fiches d’inscriptions.

Suite de l'article
M Carole

« Tout le monde sait quelque chose et personne ne sait rien. »

Pour qui ?

Pour les élèves dès la 3ème maternelle et ce jusqu’à la haute école.

Pour quoi ?

Pour aider les élèves à apprendre à apprendre.

Pour donner l’occasion de partir à la recherche des savoirs et de les partager.

Suite du contenu (Diaporama en PDF) 

Autres documents utiles

Menu marché Carole

Stands du Marché de connaissances de C. Gomez

Merci à Marylin de l'école Saint Régis à Saint Alban sur Limagnole pour cette vidéo - site

Témoignage d'un parent

Message long sur Twitter ("Thread") recopié avec l'autorisation de l'auteure.

"Dans l’école où étaient mes fils, tous les ans, jusqu’au Covid, il y avait un marché de la connaissance. Tous les élèves du primaire choisissaient une chose qu’ils savaient faire, se mettaient à une table et l’enseignaient pendant 30 minutes. Ensuite ils cédaient la table à d’autres copains, et allaient apprendre à leur tour quelque chose. Comme ça toute une demi-journée. C’est comme ça que mon petit N2, qui a l’époque ne parlait pas, s’est retrouvé à un atelier « dessiner un chat manga ». Je m’en souviens parce qu’à la sortie ses copains sont venus me voir pour me dire qu’il avait trop bien dessiné son chat manga, ils en ont parlé à leurs parents, enfin c’était un événement. Moi je ne l’avais jamais vu dessiner avant. C’est en voyant leurs réactions, en découvrant le chat manga, que je me suis dit qu’il serait peut-être heureux d’apprendre à dessiner, et que je suis allée lui chercher un cours, que j’y ai fait office d’avs pendant 3 ans avant qu’il puisse y rester tout seul. Il continue tout seul à présent, il dessine à la maison, ça continue à le motiver, les grands jours il dit qu’il veut devenir peintre d’oiseaux. L’enseignante qui avait institué ces marchés de la connaissance avait aussi lancé les ceintures de compétences dans l’école. C’était et c’est toujours une école vraiment bienveillante, où on travaillait pour de vrai le partage, la solidarité, l’expression des émotions, la patience, la douceur, le fait de prendre soin les uns des autres tous ensemble. C’était et ça reste pour moi un modèle d’école inclusive, où les enseignants gèrent dans la joie totale des classes hétérogènes pleines d’enfants dys comme d’enfants scolairement très doués. Si mon fils se construit doucement avec des crayons et des couleurs, c’est grâce à la petite graine plantée ce jour-là au marché de la connaissance. Aujourd’hui j’ai appris que cette enseignante vient de mourir.

Enseignant/e/s qui travaillez tous les jours pour l’inclusion et les pédagogies innovantes qui la permettent, je pense à vous, et parce qu’on ne vous le dit jamais assez je vous remercie pour toutes les petites graines que vous semez. Continuez et prenez soin de vous.

— Happy Little Stone 🇺🇦 (@marieagrenoble) March 8, 2022

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Prunier.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault