Quelques propositions pour guider l’action

du futur ministre de l’Education Nationale

 

Un nouveau gouvernement sera prochainement nommé par l’intermédiaire du futur président de la République. Un nouveau ministre de l’éducation nationale devrait être désigné, à charge pour lui d’insuffler une politique éducative en direction de tous les élèves, de leurs enseignants et de leurs parents.

Ministre de l’Education Nationale est une charge importante, ayant un impact direct sur le quotidien des classes et sur les représentations que les enseignants se font de leur profession. Son impact médiatique est considérable et ses positionnements influent sur l’image renvoyée par l’école en France.

En tant que mouvement pédagogique local faisant la promotion de la coopération scolaire à l’image de ce que le couple Freinet avait pu développer à son époque, l’ICEM34 formule ici quelques propositions pour guider l’action du futur ministre de l’Education Nationale, de manière à ce que, depuis son poste, il puisse contribuer de manière évolutive au progrès de notre système éducatif.

 

En direction du système éducatif

A1 - Reconnaître que l’école est l’institution de la République responsable du devenir de la France

Ne pas lui faire endosser tous les maux de la société ni se servir de ses dysfonctionnements pour développer des discours simplistes sur l’éducation et appuyer une logique politique à visée électoraliste.

La mixité des publics accueillis par l’école en fait le principal et dernier creuset républicain. Chaque famille est libre de ses choix et le fait à son échelle. Cela pose les problèmes de l'école privée et de la gratuité (Carte scolaire, Fournitures). L'état peut, quant à lui, réaffirmer son attachement à l'école publique ou tout au moins cesser d'envoyer des signaux contradictoires. A long terme c'est la cohésion sociale qui est en jeu et non plus la hausse ou baisse de niveau.

A2 - Faire du rapport aux savoirs et à la culture un enjeu majeur de l’école et du climat de sérénité dans les classes une des conditions pour y accéder

A3 - Accepter que l’acte d’apprendre soit complexe, qu’il ne résulte pas simplement de l’énoncé d’une information par un expert et de son écoute par un élève.

C’est un problème capital qui est l'un des fondements de la pédagogie Freinet (L'élève, objet ou sujet?)

A4 - Construire des programmes de l’Education Nationale qui correspondent à ce que la République veut former comme enfants et qui proposent un progrès par rapport à l’état actuel du système éducatif

Construire ces programmes de manière courageuse. On ne peut pas tout faire. Les ajouts sans rien supprimer ne sont pas possibles. Beaucoup de textes apparaissent comme contradictoires, entre les programmes, certaines circulaires et les injonctions des inspecteurs.

A5 - Par une rencontre récurrente avec les environnements naturels, développer les apprentissages à la préservation de la nature et au développement durable.

A6 - Favoriser les dispositifs d’évaluation étant des sources d’apprentissages plutôt que ceux correspondant à des raisons pour classer et trier les élèves

Réduire l’importance accordée aux évaluations pour renforcer la part des apprentissages. Faire des rapports d’évaluation des supports d’orientation dans le travail, des guides pour progresser, des raisons pour s’entraider et non des alibis pour faire redoubler les élèves. Préférer aux systèmes de notations qui induisent à la fois de la compétition et du stress, des modalités d’évaluation personnalisée ayant pour normes les acquis réels de chacun et les visées à atteindre.

C'est un problème important qui conditionne l'image de l'école.

A7 - Faire de la classe un lieu de rencontres et d’échanges, un espace où l’hétérogénéité entre les personnes est perçue comme une source d’enrichissements

Suppléer aux sélections et aux orientations des élèves dès le plus jeune âge l’acceptation des différences au sein des classes par le développement de dispositifs pédagogiques favorisant la personnalisation des apprentissages.

Assouplir la procédure pour avoir des intervenants dans les classes. Axer cette procédure sur l'information vers l'IEN et non l'autorisation. Toutes les démarches administratives limitent ces interventions et appauvrissent les classes. C’est au législateur d’intervenir car les rôles et statuts de l'intervenant sont à préciser, surtout la responsabilité en cas d'accident.

A8 - Adoucir les passages école maternelle – école élémentaire, école - collège et collège - lycée par une coopération permanente entre les enseignants de ces divers établissements.

 

En direction des classes et des élèves

B1 - Considérer la classe comme un espace d’éducation à la démocratie par les pratiques démocratiques : espaces de libertés, d’expressions et de décisions collégiales, prises de parole, responsabilités, laïcité

B2 - Optimiser le temps scolaire en défendant tous les projets visant à développer de l’expérience et combattre l’ennui des élèves à l’école

Faire de l’activité des élèves la préoccupation première des enseignants de manière à ce que les programmes ne soient pas considérés comme le déclencheur des apprentissages mais une de ses conséquences essentielles. C'est la théorie de Piaget sur l'intérêt nécessaire à toute assimilation. Mais il reste à préciser les rôles respectifs du scolaire et du périscolaire. Par exemple un club de foot a pour objectif d'apprendre les règles du foot, à l'école le foot ne peut et ne doit être qu'un prétexte pour intéresser l'élève à la maîtrise de son corps et au développement de ses possibilités. De même pour le chant ou le dessin.

B3 - Promouvoir la coopération entre élèves comme une alternative équitable et complémentaire à l’action des enseignants

Permettre aux élèves d’acquérir les informations et de développer des compétences par l’intermédiaire de l’enseignant mais aussi des pairs titulaires de domaines d’expertises reconnus. L’acte d’apprendre se développe également par les situations où l’on est conduit à expliquer à quelqu’un ce que l’on est sensé soi-même avoir appris.

B4 - Penser les violences et les incivilités à l’école sous l’angle de la prévention avant celui de la répression

Par une éducation respectueuse au respect des autres, de soi et de son milieu, faire du conflit un prétexte pour apprendre et grandir. Développer les dispositifs de médiation scolaire qui permettent de créer de la parole là où elle manque. Penser la sanction comme un outil pédagogique visant la prise de conscience et évitant la récidive plutôt que comme un instrument d’humiliation, de vengeance et de soumission. Donner toute leur importance aux conseils coopératifs de classe.

B5 - Reconnaître que le nombre d'enfants par classe est un facteur déterminant de réussite scolaire et s'engager sur une réduction chiffrée de ce nombre.

 

En direction des enseignants et partenaires

C1 - Reconnaître la dimension scientifique des savoirs professionnels pour gérer la complexité d'un groupe d'enfants dans ses apprentissages.

C2 - Organiser une formation des enseignants initiale et continue dans le même esprit que cette nouvelle façon de penser la classe et tenant compte de la complexité du métier.

Permettre aux enseignants débutants de se former à l’image d’un compagnonnage auprès d’autres enseignants ayant pu développer des gestes professionnels opportuns et efficients

Proposer une formation tout au long de la carrière, alliant la découverte des recherches en éducation les plus fécondes et des visites des stages d’échanges de pratiques par des visites de classes.

C3 - Préparer les enseignants au travail en équipe et penser les inspections dans ce contexte

Mettre les élèves sous la responsabilité d’une équipe d’enseignants plutôt que sous celle d’un seul. Par la concertation et le développement de projets qui leur correspondent, valoriser les initiatives visant la prolifération des apprentissages et l’évolution de chaque enfant. Organiser les inspections à partir de l’activité de coopération des enseignants et des textes officiels. Dresser des rapports d’inspection en destination des équipes d’enseignants et plus seulement des individus.

L'inspecteur doit contrôler administrativement (taux de fréquentation, progressions ...,) mais sur le plan pédagogique il est là pour aider d'abord l'enseignant à travers un échange, et donc un dialogue qui ne peut qu'enrichir l'un et l'autre. L'enseignant n'est plus alors un objet d'inspection, il devient un sujet de réflexion. Le dialogue avec l'équipe, quand elle existe, devient alors naturelle.

Tenir compte de la culture Éducation Nationale et prévoir des sessions de formation sur le travail en équipe.

C4 - Réduire l’importance accordée aux devoirs à la maison par une augmentation du rendement de travail à l’école

Faire du temps scolaire les principales occasions pour apprendre sans que les familles soient contraintes à combler les manques induits par l’inadéquation des activités. Faire alors des temps extrascolaires des moments de repos, de détente, d’écoute, de nouvelles découvertes, de rencontres et d’ouverture sur des mondes que l’école peut difficilement appréhender. Il est possible de proposer aux élèves des travaux de lecture ou de recherche qui n'ont pas la forme de devoirs écrits (interdits par la loi depuis 1956), c'est ce qui est fait dans les classes Freinet ! Mais il convient de l’expliquer aux parents et de les y associer.

C5 - Permettre aux parents de s’engager dans la vie de l’école, d’y entrer, d’y conduire des ateliers, d’y mener des projets et de participer aux instances décisionnelles de l’établissement

C6 - Susciter la collégialité dans les directions d’établissement, de manière à développer la prise de responsabilités, l’initiative et la coopération entre adultes

 

 

ICEM34 – Mars 2007

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Dumas.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault