Classe multiâge  

Certains collègues refusent les classes multiniveaux. Quels sont les avantages et ce que cela peut apporter à l’enfant sur le plan des connaissances, du développement citoyen et sa construction propre ? 
Un niveau Pur ? shocking ! il y a toujours une hétérogénéité
Le multiâge est intéressant quand on travaille avec les élèves sur plusieurs années, il est fréquent de constater des multiniveaux qui ne durent pas et ce n’est pas profitable pour les élèves.
Renforcer le rôle d’éducateur de l’inscrit sur les années, un effet maitre (ou maitresse). L’enseignant doit abandonner l’illusion de contrôler et donner de la valeur à l’autonomie et permet un apprentissage de l’autonomie. 
La mise en place est un peu longue en début d’année lors de la première année, mais les années suivantes cela va plus vite. En fin d’année on retrouve aussi, comme il y a un suivi d’année en année, des élèves qui continuent à travailler.
La dimension multiâge donne du confort à la fois à l’adulte et aux élèves. Il peut y avoir une pression sociale dans les classes simple niveau plus importante que dans les groupes multiniveaux. Un enfant qui est différent sera moins exposé dans une classe multiniveau et cela lui permet peut être d’avancer un peu plus.
Chacun peut piocher à son niveau dans les activités et augmenter et reprendre ce qui est présenté. Un peu comme dans une famille, le plus grand apprend aux plus jeunes et chacun en profite. Les transmissions de connaissances se font mais également les roublardises … 
Certains élèves qu’on abandonne parfois en avril faute de résultat et par découragement, se retrouvent dans les classes multi âges et on continue le travail de liaison avec les parents parcequ’on les a pour plus longtemps. Les postures d’entraides sont multiples également.
Les classes multiâges offrent un panel plus importants de positionnement dans les classes. 
La complexité d’une classe peut être plus facile à installer dans les classes multiâges. Mais la complexité peut engendrer de la difficulté supplémentaire pour les élèves les plus en difficultés. Complexité et lisibilité. 
 
 
Lors des évaluations CE2 des études de F. Oeuvrard, les classes multi-âge avaient des résultats supérieurs aux classes mononiveau. Travaux repris par Yves Alpes. L’université de Dijon avec B. Suchaud remettait en cause ces constats mais lorsque les âges étaient des cours doubles. L’enseignant travaille à mi-temps avec chacun des groupes mettant les enfants en occupationnel plus qu’en travail. 
La responsabilisation des élèves entraine une augmentation des réussites. 
MULTIÂGE : des élèves qui ont des dates de naissances différentes. (par exemple : des enfants de 8 à 11 ans)
Les interactions entre enfants sont une richesse. l’organisation du temps et les outils mis en place permettent à la complexité de survenir dans la classe. 
Les classes multi-âge peut être une solution pour réguler la discipline dans l’école. Régulation des conflits, effet immédiat sur la discipline de l’école. En fonction du contexte car, dans des villages ou les classes sont multi-âges c’est possible qu’il y ait des transmissions générationnelles des conflits et des harcèlements. Mais globalement on observe plus d’humanité dans les classes multiâges, plus de douceur. Ces classes impliquent un dispositif de régulation de groupe (outils institutionnels …) qui ne sont pas forcément présent dans les classes simples niveaux)
 
 
Les classes de cycles sont promues depuis la loi d’orientation de 1989. 
Dans les écoles les classes multiniveaux sont sources de tractations et de manipulations, de non-choix dans les écoles. 
Des classes multiâges ou accompagner les enfants sur plusieurs années ? exemple de « freedom writer » 
On observe chez les enfants un travail qui se fait pendant les grandes vacances d’anticipation sur l’année à venir. 
 
Quid du cycle 3 : comment intégrer les CE2 dans les futurs cycles. 
On observe des développements différents dans les découvertes avec les enfants. 
 
La classe multiâge permet aussi d’utiliser le levier des enfants les plus matures pour les enfants les plus immatures. Notamment en production de textes. 
des matières demandent une certaine technicité : anglais, éveil, EPS (pb dans les petits effectifs mais grands écarts CP au CM2 par ex)
EPS : faire des parcours sportifs, ou des ateliers pour les sports-co. rq les grands peuvent prendre soin des petits. Faire des handicaps par âge.
techniques des RDV : faire des groupes homogènes (exemple le travail de lecture compréhension mené par l’équipe de Boulloche)
les langues vivantes posent problèmes notamment en fonction des rituels. mais on peut trouver des techniques pour que chacun trouve son biais d’apprentissage)
prévoir du repérage : des outils adaptés (pemf, PIDAPI, rituels, correspondance,) personnalisation.
 
Les difficultés restent inhérentes à nos propres difficultés à mettre en oeuvre des connaissances (si je ne suis serein avec l’anglais, j’ai plus de mal à mettre en oeuvre et à être créatif)
Le lieu est aussi un facteur de différence entre multiâge : montagne ou ville ou campagne. 
Les classes multi niveaux non choisies par les enseignants, peuvent donner des vrais souffrances et demande un vrai appui sur la formation des enseignants. 
Considérer la classe comme un groupe d’enfants sans étiquette avec l’objectif de les faire progresser chacun (« être et devenir » faire confiance à l’enfant). 
Les manuels pourraient offrir des outils pour gérer plusieurs niveaux mais non, le travail est fait par niveaux. Les programmations par niveaux et les évaluations par niveaux augmentent le temps de travail, soit on bascule soit on souffre. 
PIDAPI ! 
 
Dans les classes multiâges se construit une histoire, une identité ! 
Bilan météo : 15 soleils et 2 nuages

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Dumas.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault