Les institutions de classe détournées - mai 2015

Compte-rendu d'Olivia

 

Gilles : Bilan météo, Bilan métier

Comment insuffler du positif ?

 

Isa : bilan de fonctionnement insuffle le négatif. La demande, la formulation peut peut-être insuffler le négatif.

Avec les maternelles, je demande de ce qu'ils ont aimé , ce qui va bien.

Iza :

Commencer par le positif par exemple dans un nettoyage de texte

Bilan météo / J'aurais souhaité … formulation positive

Olivia :

- La constitution des institutions nous protège.

- Ne pas faire forcément de bilan isolé mais inclus dans le conseil.

- Limiter les critiques sur un élève pour le protéger.

Cédric :

Commencer par ce qui est bien avec pour objectif de rendre meilleur.

Travailler sur les termes la Formulation proche du message clair ( ce que je ressens quand tu fais …)

Formulation positive à travailler pour ne pas faire du mal à celui à qui on s'adresse

pour ne pas porter de jugement.

Tout cela permet de travailler sur la cohésion de groupe.

Le terme de critique est devenu le terme de problème dans le conseil.

Des orientations qui améliorent l'ambiance.

Lucile : Pourquoi pointer le négatif ?

- Parce qu'on est dans une état d'énervement important

- parce qu'on a l'impression d'aider comme cela

Moi je les laisse critiquer / on peut rebondir quand on est critiqué, les autres ne peuvent que proposer des solutions.

Exemple du Bilan de sport par un animateur en calandrette

Ce qu'ils ont aimé, puis les remarques (critiques constructives) et il différencie des commentaires qui ne sont pas autorisés.

Il faut créer un vocabulaire / pour apporter une amélioration pour donner des réflexes de parole et de comportement chez les élèves.

Virginie :

détournement dans les classes des institutions

D'abord ce qui est positif puis ce qu'il y a à améliorer

Nous travaillons sur les attentes ( d'un métier, de l'objectif)

Retravailler sur l'attendu pour prendre de la distance.

Les gros parleurs / Donner la parole aux petits parleurs et limiter les interventions des leaders gros parleurs.

Gilles :

Bilan des métiers ou autre / Dans la formulation certains élèves arrivent très bien à distiller des points négatifs.

Cécile :

Vrai problème sur l'apprentissage de la formulation de quelque chose de positif

Comment exprimer sur ce qui va bien ?

Les espions pour travailler la formulation Cf Site de Bruce.

Dans ma classe, j'ai une boîte à colère/ bcp de colères de la maison S'ils en ont envie ils peuvent le lire pendant le conseil.

Si un enfant est mis en cause il faut uniquement travailler sur les solutions. On n'a pas le droit de surenchérir.

Je rends proportionnel le nombre de votes pendant les bilans météo. Mais là encore il peut y avoir une perversion en faisant le signe pour lequel j'ai le plus de chances de pouvoir m 'exprimer.

Sophie : faire en sorte qu'il soit plus impliqué dans ce qu'il critique.

Réflexion plus profonde sur la pertinence de mon propos de ma critique.

Isa :

Des gênes et plus des critiques.

La parole au gêné puis au gêneur ( si entendu) recherche de solutions.

Une phrase clé pour bloquer les dérives

« Pas de témoignages Les faits sont établis  on passe à la recherche de solution ».

Olivia :

Critique sont devenus aussi les problèmes pendant le conseil

Il n'y a pas de personnes qui rebondissent / seulement la recherche de solutions sauf si le fait de l'avoir dit devant la classe suffit au gêné (et à son gêneur s'il y en a un).

Dans un autre point de vue, si un élève est gêneur régulièrement il y a certainement des raisons.

Grâce aux interventions de Cédric sur ce sujet j'ai fait évolué certaines de mes démarches même si je n'ai rien encore institué. Je propose à cet élève: Peut être as-tu un problème et tu souhaiterais l'exprimer pour que nous cherchions ensemble des solutions?

A force de critiquer peut être as-tu un problème qui fait qu'il se sent mal?

Cédric :

Construction de la notion de bien de mal

Travail sur les attentes scolaires

Travail là-dessus

Pointer plein de compétences positives et proposer

par contre tu peux t'améliorer sur ce point plutôt que d'être dans la critique.

La place des élèves qui prennent ce pouvoir:

Quel est leur place dans le groupe?

Quelle est leur intention?

Comment veulent-ils se positionner ?

Comment les aider à modifier leur placement?

Virginie :

J'ai parfois réintroduis du positif pour relancer, pour casser la spirale négative.

Gilles : Est-ce qu'il y en a qui utilise les chaudoudoux dans leur classe, qui pratique ?

Isa :

Les agents secrets sont sur la même fonctionnement.

J'ai utilisé aussi les messages positifs à offrir, cf agenda coopératif de l'Occe pour les maternelles.

Iza :

Le conte chaud et doux des chaudoudoux

Claude Steiner

Cédric :

Je fabrique les chaudoudoux et les froids piquants

Chaque élèves reçoit 24 petits papiers

et puis va déposer ses chaudoudoux dans l'enveloppe de quelqu'un qui les conserve.

On travaille ainsi sur les formulations Les compliments les mots qui font plaisir

les messages positifs

Cela crée une autre énergie dans le groupe.

Isa :

Je me demandais si la question ne serait pas dans un fonctionnement de dénigrement et de « démolition » pour une raison x peut être extérieure à la classe.

Lucile :

Reçoivent-ils du négatif de la part des autres?

En sophrologie, on nous demandait de pointer le positif, cela est un apprentissage.

On peut peut-être travailler comme cela.

Gilles :

Le négatif se répand, cet élève fédère sur du positif mais aussi sur du négatif

Cet élève est content dans la classe, il est leader. Il ne reçoit pas de négatif.

Olivia :

Donner une responsabilité à ces élèves peut peut être leur donner une possibilité de se donner une autre place.

Être président pour être dans la gestion dans « Le faire » et ne pas chercher les petites histoires, les petits commentaires.

OU Avoir un Comportement citoyen :

Je critique et voilà ce que je fais pour essayer de changer les choses ?

Cécile :

Il y a des enfants qui sont des leaders spontanés qui peuvent être négatifs.

Les mettre en avant ne doit pas être une solution car cela leur donne trop de crédit

Faire avec eux pour changer cette spirale … la reformulation peut être une solution.

Iza :

Un élève dans ma classe critiquait les plus jeunes mais il était lui même dans une action négative; peut être pour faire réagir, pour être lui même arrêté.

On a l'impression qu'il critiquait les élèves qui ont le même comportement que lui pour recevoir l'avis de la classe sur le sien.

Depuis qu'on lui a renvoyé que ce n'était pas bien il a réagi positivement.

Cédric :

Ils exercent leur pouvoir de manière négative et de manière positive.

Quel est la place de l'affectif là dedans?

Les institutions servent à distancier... peut être

Les problèmes / Citation

Quand on soulève un problème c'est qu'on souhaite y apporter une solution ou peut être qu'on fait partie du problème.

Savoirs à apprendre :

Donner/ recevoir

Accepter/ refuser

Isa :

Un enjeu de pouvoir, cela fait écho dans ma classe.

Est ce que ce n'est pas moi que ça dérange d'abord ? Que ça bouleverse ?

Le travail sur le pouvoir, l'institution qui met à distance

Le conseil

Virginie : un détail qui a débloqué la parole

Un élève a réalisé que se faire appeler Gertrude durant une journée le gênait profondément, ça lui a permis de réaliser son problème.

Isa :

Dans nos classes il est impératif qu'ils soient tous à la même enseigne.

Peut-être faut-il rajouter je suis capable de parler avec bienveillance.

Gilles : C'est une piste pour les ceintures.

Olivia :

- aider les autres à régler leur problème est dans une ceinture

les ceintures dans tous les domaines peuvent aider à la valorisation des autres pour contrecarrer le leader.

Autre remarque,

chaque personne a sa place dans le groupe, chaque individu, et c'est grâce à chacun que le groupe vit. Le leader ne peut exister s'il n'a pas un public un groupe qui le suit... donc chacun a son importance qui doit être valorisée.

Cédric :

Dans les ceintures différenciation :

Je sais et J'essaie

Dans nos classes nous faisons passer des Brevet d'entraide de tuteur ... passer des tests, réfléchir.

Règles en début d'année : je suis bienveillant et je ne me moque pas.

Règles immuables/

Isa :

être capable et le faire c'est différent.

Cédric :

Le potentiel de l'élève qui ne se révèle pas toujours.

Iza : ceinture bleu … changer je suis toujours bienveillant.

Bilan météo : 10 soleil et un nuage.  

 

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Dumas.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault