Quelles peuvent être les stratégies pour impulser au sein d’une équipe des valeurs du métier et des dispositifs pédagogiques ?

Pour les élèves, être seuls dans une école à fonctionner de manière coopérative, on se trouve confronté à des fonctionnements difficiles par rapport aux adultes.

Pour l’enseignant, ses propres pratiques, surtout si elles correspondent à un engagement militant, donnent envie de les voir suivre par d’autres. Pourtant, l’argument du « ce que je fais est bien, donc faites-le » peut difficilement être présenté devant une équipe, différents fonctionnements pouvant aisément se valoir.

Pour une école, cela donne l’impression que cela pourrait faciliter le fonctionnement du travail en équipe. Ensemble, on est plus productif et le travail est plus agréable.

D’un  autre côté, on souhaiterait bien que les autres adaptent leurs pratiques mais on ne serait pas forcément prêt à adapter les nôtres à des dispositifs qui ne nous plaisent pas.

Un effet de l’introduction d’une pratique coopérative isolée au sein d’une école est que les élèves des autres classes manifestent une sorte d’envie d’entrer dans une autre classe, ce qui peut engendrer certaines tensions avec leurs enseignants.

C’est extrêmement rare qu’une équipe entière puisse s’entendre sur des valeurs, ce qui semble rédhibitoire à de la construction collective. Un problème, c’est que les valeurs ne sont pas forcément premières dans les pratiques professionnelles, encore plus difficilement au sein d’une équipe d’adultes.

Ce n’est d’ailleurs pas une « bonne » stratégie que de vouloir faire pratiquer à l’identique. Nul n’est en mesure d’affirmer qu’il possède les vérités et que ce qui s’en écarte n’en ferait plus partie.

Il convient d’être vigilant à ce qu’une pratique individuelle n’endigue pas un fonctionnement collectif, dans un sens comme dans un autre d’ailleurs. Tout comme autre chose que de la coopération doit avoir sa place dans une école coopérative, les fonctionnements plus conventionnels devraient laisser une place aux innovations.

Le fait de parler de stratégies peut faire penser à une impasse dans le sens où, s’il n’y a pas de besoin de changement ressenti par tous, dans le souci d’une évolution de ce qui se passe dans l’école, ce qui pourrait se construire risque d’être fragile ou trop dépendant des personnes qui en sont à l’origine.

Plutôt que de parler de stratégies de modifications de fonctionnements, on pourrait plutôt tenter d’introduire des stratégies de travail à plusieurs. Cela peut se développer en lien avec ces directions :

à tenter de répondre à des besoins partagés, pas nécessairement par tous, par certains suffit.

à éviter d’imposer un travail collectif, préférer du travail par commissions, viennent qui veulent, qui peuvent, afin que de la réflexion puisse s’effectuer. Tout le monde n’est pas forcément disponible à tout moment pour donner un peu plus de son temps, cela ne signifie nullement que cela ne l’intéresse pas.

à proposer des modalités de fonctionnement simples, qui demandent plus une modification des habitudes qu’une augmentation de travail. Travailler autrement devrait correspondre à travailler autant.

à c’est plus par la facilitation des journées que des changements collectifs vont pouvoir émerger, rarement par l’obligation. Plutôt que de vouloir faire boire un cheval qui n’a pas soif, faisons en sorte qu’il ait soif. Ce qui vaut pour le travail des enfants le vaut aussi pour celui des adultes. « Toute méthode est regrettable qui prétend faire boire le cheval qui n’a pas soif. Toute méthode est bonne qui ouvre l’appétit de savoir et aiguise le besoin puissant de travail.

[1] FREINET C., « Les dits de Mathieu », 1954, in « Œuvres pédagogiques » Tome 2, Seuil, p 115.

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Dumas.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault