Atelier « Les apprentissages en classe coopérative ? »

Congrès de l’ICEM – 23 août 2009

A - Emanations des groupes de travail :

1 – Qu’est-ce qu’apprendre ?

Un cheminement et une transformation individuels

Apprendre, c’est rendre mobilisable

C’est un acte éminemment vivant

Importance du sens, du contact avec les autres.

2 – En classe coopérative, qu’est-ce qui permet de développer des apprentissages ?

La place du maître

Les interactions entre pairs et avec le milieu

Le sens

Le temps laissé/le rythme

L’autonomie et la liberté dans lesquels interviennent affectif et créativité.

B – Quelques cadrages théoriques

Apprendre (Sciences cognitives) :

  • "l'apprentissage peut être grossièrement défini comme le processus par lequel un être vivant enregistre des éléments de son environnement extérieur, des informations, qui modifieront son comportement ultérieur. La mémoire proprement dite sera alors l'ensemble de ces éléments enregistrés dans le système nerveux." G. Chapouthier - Plasticité du cerveau : notre principal atout, in « Le journal du CNRS », No 174-175, Juillet Août 2004, p 19 – 20.

Ainsi donc, pour les neurosciences, apprendre se rapproche de mémoriser et se traduit par un processus en trois étapes :

  • Encodage
  • Stockage des informations
  • Rappel

Apprendre (Sciences de l’éducation) :

  • Apprendre est un synonyme d’appréhender, pas seulement au sens figuré (appréhender une notion) mais aussi au sens propre : appréhender un voleur. Pour apprendre, on doit donc s’emparer de l’information pour se l’approprier, l’apprivoiser. « L’appréhension est toujours une sorte de captation par le sujet, qui lui permet d’assimiler ce qui est déjà socialement acquis et cultuellement disponible, mais qu’il doit reconquérir pour son propre compte.  ASTOFI J.P., La saveur des savoirs, disciplines et plaisir d’apprendre, ESF Editeur, 2008, p 57.

En synthèse, il y aurait apprentissage lorsqu’il y a :

1 – disponibilité physique et psychique du sujet apprenant 

2 – immersion dans un milieu riche en sollicitations

3 – une structure neuronale en mesure de permettre un ancrage des informations entrantes

4 – mobilisation récurrente et diversifiée de ces langages

En classe coopérative :

  • L’effet coopératif

Il se produit lorsque l’on est amené à enseigner quelque chose à quelqu’un (Cf. travaux de J. Cailler). Celui qui explique est amené à mobiliser ses connaissances et donc à les ancrer davantage. Le tuteur bénéficie le plus du tutorat, parce qu'il est obligé de mettre en œuvre une articulation entre pensée et langage.

  • L’effet vicariant

Il intervient par imitation de ce que l’on a observé (Cf. les travaux de Maurice Reuchlin et Albert Bandura). On apprend en essayant de refaire ce que l’on vient de voir faire par un tiers.

  • La rencontre avec du savoir

Cette rencontre émerge de l’enrichissement du milieu dans lequel on se trouve. On n’apprend rien dans un milieu pauvre, c’est par l’intermédiaire de diverses sollicitations que des projets naissent et que des connaissances se construisent.

Exemples de liste de compétences et de tâches associées

® Participer à des échanges dialogiques

Prise de parole

Exercice de l’individuel au sein d’un collectif

Ecoute d’une prise de parole

Confrontation à d’autres avis

Défense de ses points de vue

Questionnement

® Participer à des échanges démocratiques

Considération de la loi comme vecteur d’émancipation

Proposition de règles améliorant le milieu de vie

Respect des règlements en vigueur

Elaboration de sanctions comme rappels de la loi

Demande de la parole

Respect des ordres de passage

Respect de la priorité accordée aux petits parleurs

Négociations

Participation aux modalités de prises de décisions

Acceptation des décisions prises

® Prendre et assumer des responsabilités

Estimation du coût d’investissement d’une responsabilité

Participation au partage des tâches coopératives

Engagement dans la réalisation de fonctions utiles au collectif

Réalisation effective des tâches associées à la responsabilité

Prises d’initiatives

Ecoute des avis d’évaluation de l’exercice de ses responsabilités

Prise en compte des conseils fournis

Demande d’aide en situation de difficulté

Demande d’adaptations en cas d’échec

® Trouver des solutions à ses propres conflits

Mise en retrait des alternatives violentes

Référence autonome aux institutions de traitement des conflits

Appel à l’adulte en ultime recours

Mise en mots des souffrances vécues

Recherche de solutions sans perdants ni gagnants

Egale importance accordée aux conflits et aux accords

® Animer démocratiquement un groupe

Référence aux règles de fonctionnement démocratique

Distribution des responsabilités

Distribution de la parole

Gestion du temps

Constitution et utilisation d’ordres du jour

Choix des modalités de prises de décisions

Organisation de votes et d’élections

® Apprendre par le tâtonnement expérimental

Engagement dans des projets vrais et vivants

Mobilisation et combinaison de ses capacités

Convocation de ses connaissances

Stratégies de prises de risques

Confrontation au réel, à l’autre

Essais, erreurs et réussites

Répétition des activités

Multiplication des expériences

® Coopérer

Mansuétude envers les enfants exprimant un besoin

Acceptation de l’attention portée aux plus petits

Apport d’une aide sans fournir les solutions

Mise à disposition de ses compétences

Accompagnement, écoute et soutien

Reconnaissances de ses domaines de maîtrise

Acceptation de ses manques et de ses besoins

® Participer à des échanges de savoirs

Apport d’informations dans la classe

Curiosité pour l’acquisition de nouvelles connaissances

Intérêt porté aux explications

Capacité à transmettre des savoirs

Conviction que personne ne sait tout

Reconnaissance que chacun possède des connaissances

Acceptation que le savoir appartient à l’humanité

® Organiser son travail

Lien entre ce qui est acquis et ce qui reste à travailler

Choix des activités à réaliser

Planification des activités

Choix des outils ou des partenaires à solliciter

Bilan des activités effectuées

Finalisation de ses projets

Gestion du matériel et rangement des outils

® Effectuer des recherches documentaires

Choix des sujets de recherche

Détermination des questions à travailler

Sélection des sources documentaires

Sélection des informations à conserver

Indications des sources utilisées

Organisation d’exposés ou de conférences d’enfants

® Communiquer avec l’extérieur

Ouvertures vers l’extérieur de la classe et de l’école

Ecriture d’articles pour un journal scolaire

Participation à des correspondances scolaires

Utilisation de téléphones, fax, e-mail, lettre, …

® Se servir des outils informatiques

Utilisation d’un ordinateur

Traitement de texte et saisie informatique

Choix de logiciels appropriés

Gestion du bureau

Correspondance électronique

Recherches documentaires

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Dumas.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault