Attraper le temps 

"Qu'est ce que la conjugaison ?"

Je commençais le rituel de conjugaison par cette question, qui me paraît importante. Et au mépris de ma fiche de préparation, les enfants m'ont guidé vers une découverte stupéfiante. 

Bien sûr au début de l'année, ce genre de question a du mal à attirer les regards des élèves, à les sortir de leur douce rêverie. Cependant quelques-uns se lancèrent et osèrent timidement : 

"C'est conjuguer ?" 

"Oui, C'est un début ! Mais encore ?"

"Le temps ?"

"Ah oui le temps ! Et au fait c'est quoi le temps ? Est-ce que je peux l'attraper ?" 

"Ben non"

Et me voilà essayant de trouver le temps dans la classe, tel un caméléon, lançant des regards en tous sens, repérant le temps ici et là, et puis soudain bondir et saisir dans mes mains : le temps. 

"Regarde dans mes mains, est-ce que tu le vois ?" dis-je en me précipitant devant un élève.

"ben non ! " répond-il légèrement hésitant. Que peut bien vouloir le maitre à ce moment là ? 

"Pourtant je pensais l'avoir eu, parce que je sais que je peux l'attraper, et vous aussi ! "

"Tu veux essayer ?"

"Oui je veux bien."

"ah ah ça y est il l'a eu. Quelqu'un d'autre ?" Je jubilais. 

"Est-ce que je peux le faire?" 

"Bravo, toi aussi tu l'as eu." j'exhaltais. 

"Mais comment ont-ils fait ? Vous les avez vu l'attraper ? " 

Et ainsi de suite nous avons compris que pour attraper le temps il fallait faire une phrase. C'est la phrase qui attrape le temps. Sans phrase le temps file et nous emporte dans son tourbillon de folie. Avec les phrases, certes on ne peut pas l'arrêter mais on peut remonter le temps ou même aller plus vite. C'est tout de même bien pratique.

"Aujourd'hui on est jeudi."

"Demain nous serons vendredi."

"Hier on était mercredi. "

Wahou là nous avons eu le présent, le futur et le passé, bravo. 

"Aujourd'hui on est mardi." "Ah ben non, là tu l'as pas eu parce que c'est pas vrai aujourd'hui nous sommes jeudi !" "L'indicatif, c'est le mode, on ne peut pas dire des choses fausses avec."

Ah ! le passé, c'est facile de l'attraper, en plus on a plein de temps pour l'attraper, 5. Le futur, aussi on peut l'attraper facilement avec 2 temps, ça va encore. Mais le présent, qu'est-ce qu'il file ! à peine saisit qu'il se libère. Chacun s'y essaye avec application, qui peut garder le présent le plus longtemps ? 

"je regarde le maitre" "je pose ma main sur mon genou" … 

"Je suis à l'école." Eh ! celui ci on le garde pour la journée, il vrai pendant longtemps. Bravo.

… Je vous laisse ici avec le souvenir de ce temps de classe, léger et magique. Enthousiasmant ! 

Ce site, au service du mouvement ICEM34 - pédagogie Freinet, en est à sa troisième évolution (voir : Histoire du site).

Site réalisé par Cédric Serres et Pierre Cieutat, dessins et logo  par Lois René, bandeau par Cécile Dumas.

Contacter les administrateurs

Site réalisé sous Joomla à l'aide de Template creator (merci Cédric) et hébergé chez OVH
Association ICEM34 - association loi de 1901 enregistrée à la préfecture de l'Hérault